Alone dans l’île du Sud

fr.pdf24.org    Envoyer l\\\'article en PDF   

Une fois de plus, que de temps passé depuis notre dernier article. Mais bon bref, entre emploi du temps « chargé » et connexion défectueuse ou absente ou limitée ou hors de prix, nous avons moult excuses pour ce nouveau contre temps. Sans parler du bien que ça fait de se poser et de buller. Mais cette fois, on y va. C’est reparti et ça ne s’arrêtera pas de sitôt. Pour pouvoir continuer, de guerre lasse, nous avons franchement réduit  le format des photos afin qu’elle puissent être téléchargées. Mais du coup, plus possible de les voir en grand sans perte de qualité.

Dans le dernier épisode, nous avions lâchement abandonné nos compagnons pour prendre le ferry vers les côtes de l’île du Sud, Te Wai Pounamu en maori. C’est une île moins habitée, plus sauvage, plus montagneuse et donc plus touristique que celle du Nord.

14-03-15 premiers paysages de l'ile du sud  (7)

Les moules vertes sont une spécialité locale.

14-03-15 premiers paysages de l'ile du sud  (3)

Notre périple ici nous conduira à l’Abel Tasman NP, puis nous longerons la côte ouest pour descendre admirer les pancakes rocks. Là, deux options s’offraient à nous: le sud, ses glaciers et ses fjords, ou l’est avec de la grimpe et la visite de Christchurch au programme. Nous avons opté pour l’option deux car c’est celle qui nous aura fait le moins courir.

carte ile du sud

La première nuit de camping sera sauvage, en bord de rivière mais un peu gâchée par les « mouches qui piquent ».

14-03-15 Camping gratuit vers abel tasman np (1)

Abel Tasman fut un explorateur Hollandais du 17eme qui cartographia le Nord de l’Australie, et découvrit la Tasmanie et la Nouvelle Zélande. La mer séparant l’Australie de la N-Z porte ainsi son nom. De même que ce parc que nous avons parcouru en ce mois de mars 2015. C’est un magnifique parc surtout réputé pour son « track » (mix local entre trail et treck) en bord de mer. Nous avons décidé de n’en faire qu’une partie, sur deux jours. Il peut se faire en entier, en cinq jours, mais ce sera pour une autre fois. D’autant plus que je me traine un virus depuis quelques jours et que ce jour-là sera celui où j’aurais le moins de forces. Donc d’une rando initiale de 12km, nous descendons à 8km et nous ne ferons finalement que 5km avant de nous arrêter.

15&16-03-15 Abel Tasman NP (183) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (174) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (155)

Mais nous ne perdons rien, les enfants en profiterons pour batifoler dans la mer avec leur nouveau pote le cormoran. Et nous installerons un camp digne des meilleurs scouts dans un endroit paradisiaque et sans trop de « mouches qui piquent ».

15&16-03-15 Abel Tasman NP (128) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (123)

Au fil du chemin, nous avons la chance de voir se succéder les magnifiques paysages, une nature généreuse nous permet d’observer… des oiseaux surtout (les seuls mammifères présents sur l’île naturellement sont des chauves souris), et … des fougères, encore, mais on ne s’en lasse pas.

15&16-03-15 Abel Tasman NP (2) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (25) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (26) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (94) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (7) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (37) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (49) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (75)15&16-03-15 Abel Tasman NP (163) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (176) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (144) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (10)

Et voilà, Abel Tasman… Trop bien!

15&16-03-15 Abel Tasman NP (66)

Coup de coeur.

15&16-03-15 Abel Tasman NP (181)

Déjà repartis vers le Sud, nous passerons une nuit dans un camping près d’une zone ayant connu sa fièvre de l’or à une époque. Mouches qui piquent et drôle de poules sont au programme.

17-03-15 Wekas au camping vers pancake rocks (11) 17-03-15 Wekas au camping vers pancake rocks (20)

Les pancake rocks près de Punakaiki dans le Paparoa NP, d’étranges formations rocheuses calcaires, composées de multiples couches plus ou moins dures. La mer à marée haute s’engouffre et forme des « explosions et des geysers ». Nous n’y étions pas à marée haute, mais nous avons bénéficié d’une mer bien formée, ce qui a compensé.

17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (71)17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (41) 17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (49)
17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (72) 17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (75)17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (95) 17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (102)

Là, nous mettons le cligno à gauche, direction sud-ouest vers Christchurch en passant par l’Arthur’s Pass. Après le passage du pont route-voie ferrée en bois, une baignade dans la rivière bien fraîche nous attend.

17-03-15 Vers Arthur's Pass (33) 17-03-15 Vers Arthur's Pass (28)

Nous nous installons près du lake Pearson, pour y passer la nuit. Une nuit qui sera glaciale. En effet, pour fêter la venue de l’automne, les températures sont descendues sous zero cette nuit-là. Et comme nous avions prévu de ne voyager qu’en été, nous ne nous attendions vraiment pas à ça. Heureusement, le paysage au réveil vient rattraper le coup.

17-03-15 Vers Arthur's Pass (17) 18-03-15 Camping glacial au lac Pearson (15)18-03-15 Camping glacial au lac Pearson (8)18-03-15 Camping glacial au lac Pearson (12)

Pour nous réchauffer, de la grimpe! Enfin! Depuis la Bolivie, ça commençait à faire long. Et pour se faire, un superbe terrain de jeu: Castle Hill.

18-03-15 Castel Hill Bouldering (75)18-03-15 Castel Hill Bouldering (71)

Un immense champs de blocs dans le cadre somptueux des Alpes du Sud. Sur ce calcaire, des centaines de « passages » (nom des voies en bloc), et une pelouse toute douce sous les blocs. Sans topo, nous y allons au pifomètre, quelques jolis mouvements seront proposés. Mais d’autres passages seront d’une trop grande difficulté. Un incontournable pour les amateurs de ce noble sport.

18-03-15 Castel Hill Bouldering (68) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (73) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (74) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (18) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (14) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (49) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (33) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (55)18-03-15 Castel Hill Bouldering (9)

Il y a aussi quelques petites arches, qui nous rappellent qu’il n’y a pas si longtemps, aux USA…

18-03-15 Castel Hill Bouldering (24) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (10) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (8)

Enfin, le voyage n’est pas fini, et les souvenirs du début semblent être déjà si lointains!  Et ces quelques vaches qui ne se rendent même pas compte de la chance qu’elles ont de paître là! Les ignorantes!

18-03-15 Castel Hill Bouldering (3)

Après nous être bien amusés et abimés les mains, nous reprenons la descente en passant par Springfield. Uh! Des donuts!

Spingfield NZ (1)

Christchurch sera notre dernière visite Néo Zélandaise. C’est le point le plus au sud de notre périple. Et nous nous arrêterons là, le pôle étant inaccessible du fait de la saison trop avancée, dommage. Plus sérieusement, nous sentons bien que nous sommes bas, au sud, les températures ne dépassent pas les 15° et il pleut. Terrible! Si terrible que Camille et Helena resteront clouées au lit une journée durant. Entre le froid des montagnes et les virus qui trainaient… seul Arthur en aura réchappé… pour l’instant.

Nous prendrons quand même le temps de visiter la ville, côté Botanic Garden tout d’abord, après tout nous sommes dans la Garden City du pays.

19-03-15 Jardin botanique Christchurch (39)19-03-15 Jardin botanique Christchurch (38) 19-03-15 Jardin botanique Christchurch (33)19-03-15 Jardin botanique Christchurch (28) 19-03-15 Jardin botanique Christchurch (27) 19-03-15 Jardin botanique Christchurch (21) 19-03-15 Jardin botanique Christchurch (11)  19-03-15 Jardin botanique Christchurch (3)

Il y a même un Séquoia!

19-03-15 Jardin botanique Christchurch (6)

Puis côté ville maintenant. Du moins ce qu’il en reste. Elle a été complètement défigurée par des tremblements de terre qui se sont succédés entre 2010 et 2011 avec trop peu de temps entre les deux. Les bâtiments déjà fragilisés n’ont pas tenus et les tremblements ont entraîné des « liquéfactions du sol », qui ont poussé à la destruction de 50% de certains quartiers.

19-03-15 Visite de Christchurch (40)19-03-15 Visite de Christchurch (28) 19-03-15 Visite de Christchurch (29) 19-03-15 Visite de Christchurch (19) 19-03-15 Visite de Christchurch (16)

Dur, dur! Cependant la ville a gardé un certain dynamisme et sort petit à petit des décombres.

19-03-15 Visite de Christchurch (46) 19-03-15 Visite de Christchurch (42)19-03-15 Visite de Christchurch (39) 19-03-15 Visite de Christchurch (35) 19-03-15 Visite de Christchurch (15) 19-03-15 Visite de Christchurch (11)

Il y a même des ateliers vélo en libre service. Dédicace à papy Jan.

19-03-15 Visite de Christchurch (24)

La Nouvelle Zélande, si différente et si belle, est maintenant derrière nous. Le temps de rendre la voiture de location, et nous nous envolons vers Sydney.

Ciao, haere ra et à bientôt.

F.

6 réflexions au sujet de « Alone dans l’île du Sud »

  1. Yannick et Alice

    Les photos de Castle Hill et des montagnes alentours sont superbes, quels paysages ! Et les autres aussi d’ailleurs. Pour le camping vous avez achete tout le matos sur place ? Revendu a la fin ou vous l’avez emporte avec vous ?
    Ca donne tres envie d’aller en Nouvelle-Zelande tout ca ! Est-ce votre pays visite « favori » pour l’instant ?

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Nous avons apporté le barda. Un sac à dos grimpe, un sac à dos camping et deux fringues. La seule concession que nous avons faite, c’est de laisser les tapis de sol dans le campeur. De là, mieux vaut bien choisir son emplacement de tente. C’est du poids mais en Australie et NZ c’est une sacrée différence de budget. Difficile de dire que c’est notre pays favori, chacun a eu son coup de coeur, pour moi Bolivie pour les paysages, Colombie pour tout et Bali pour les gens. Helena c’est plutot les USA et la Colombie et Bali aussi (copieuse!). La NZ est super exotique mais aussi très proche de chez nous: climat frais, montagne, vert…Les gens sont plus occidentalisés, moins chaleureux. Mais ça vaut carrément le détour, ne pas nous faire dire ce que l’on n’a pas dit! Ciao bises, on file sur Java.

      Répondre
  2. François

    Enfin vous re-voilà !!!!! On a trouvé le temps long sans la lecture des nouveaux épisodes de votre avanture. On s’inquiétait même…J’espère que les soucis de santé sont oubliés.
    Avec l’arrivée des beaux jours nous reprenons nos activités favorites « vélo & jardinage ». C’est moyen d’évasion avec la lecture de vos récits….alors ne nous laissez pas trop longtemps sans nouvelles….
    Bises à vous 4

    Répondre
  3. Cécile

    Aaaah!!! Vous revoilà… presque on inquiétait!!! Non…j’imagine bien qu’avant de nous faire vivre tout ça il faut d’abord que vous preniez le temps de le vivre vous même.
    Je suppose, vu le décalage que tout le monde est maintenant sur pied et en bonne santé !!
    Ici on vit un mois de Mai à trou avec pleins de fériés juste en sortant des vacances, du coup la prochaine semaine complete va piquer!!!!
    Bisous à vous 4 et prenez soin de vous

    Répondre
  4. Anne Marie

    Très contente de vous lire, on commençait à trouver le temps long sans le récit de votre périple qui nous permet de nous évader !!!! Bon, comme on est jaloux, ici en Béarn on vous annonce des températures estivales ( entre 18 et 21°) actuellement et qui vont même devenir chaudes ( 30 ° prévus la semaine prochaine !!!) il faut bien que l’on ai quelques avantages à ne pas quitter notre coin de terre …
    J’espère pour vous que Sydney vous permettra de vous réchauffer et que le virus en profitera pour s’éclipser !!! Bises à tous
    Anne Marie PONCABARE/MONTAGUT

    Répondre
  5. les 5 Chevrotins

    cool de vous re-lire! c’est mieux qu’un épisode de Koh Lanta avec notamment ce super spot sur la plage (excepté pour la t° il semblerait, hé hé)!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *