Archives pour la catégorie Escalade

Grimpe en Australie.

09-04-15 Grimpe Mt Kuring Gai Aus (48)

Lors de la préparation du voyage, j’avais coché les Blue montains pour ce qui est de la grimpette. Mais il n’aura même pas été besoin d’aller jusque là bas. En effet la maison de Kazik est cernée de secteurs d’escalade.

Lors de notre première sortie, sans les enfants mais avec Mike,  nous sommes allés à Berowra. Le secteur, bien que pas très  grand, fut amplement suffisant pour goûter à  la  Sydney’s sandstone.

29-03-15 grimpe à Berowra (71)

Un petit mot sur cette roche si particulière. Non seulement elle est très jolie à regarder avec ses  « dessins » et ses couleurs chaudes, mais en plus elle se laisse sculpter facilement par les intempéries. Créant ainsi des formes d’érosion spectaculaires et bien pratiques en escalade.

09-04-15 Grimpe Mt Kuring Gai Aus (34)

09-04-15 Grimpe Mt Kuring Gai Aus (30)

Cette roche est du grès, du sable compacté et rendu ainsi solide. Mais solide c’est vite dit. Sur les topos ils préviennent qu’il faut tenir compte de la nature friable de cette roche. C’est comme ça que parfois dans une voie, on peut se retrouver avec une prise cassée dans la main. Ou alors qu’une voie, normalement facile, se retrouve bien plus délicate suite à la disparition d’une prise. Mais en échange, cette surface rugueuse nous offre une bonne adhérence sur les prises plates. De plus quand il y a des couches plus ferrugineuses, donc plus solides, cela forme de jolies petites étagères. Et enfin et surtout elle se « patine » très peu. Beaucoup de points positifs donc pour ce caillou que l’on croise pour la troisième fois dans le vogage.

Mais revenons à Berowra, des voies plutôt difficiles pour nous, mais un petit coin nous permet tout de même de nous dégourdir les doigts. Et surtout permet à Mike de faire son premier test.

29-03-15 grimpe à Berowra (28)29-03-15 grimpe à Berowra (39)29-03-15 grimpe à Berowra (59)

Là nous rencontrons des australiens d’origine tchèque qui nous apprennent qu’il y a des secteurs plus faciles tout à côté de chez Kazik. Pas à côté en fait, mais plutôt derrière. En plus ils nous donnent le site internet pour trouver les topos. Que demander de plus? Observer des wallabies depuis la voie? Nous y avons eu droit aussi.

Et ici, une très jolie petite 6b qui m’a fait de l’oeil pendant tout le séjour, mais hélas, nous n’avons pas pris le temps d’y revenir.

29-03-15 grimpe à Berowra (7)

C’est ainsi, donc, que nos sorties suivantes se dirigent vers le mount Kuring Gai. Une première fois avortée, puisque nous n’avons jamais trouvé la bonne falaise (il y en a partout aussi, fo nous comprendre!). Puis avec les enfants et Mike, nous avons bien suivi tous les petits cairns, et nous avons fini par trouver.

09-04-15 Grimpe Mt Kuring Gai Aus (16)

Un petit secteur tranquille et famillial. Avec une vue magnifique depuis le haut des voies. Nous avions du mal à imaginer que nous étions encore dans les limites de la ville.

09-04-15 Grimpe Mt Kuring Gai Aus (19)

Tout le monde y est passé, et nous n’avons pas vu le temps passer.

P1070315P1070306P1070285P1070359P1070348

Enfin lors de notre dernière sortie nous sommes allés explorer un autre secteur, au milieu des eucalyptus,  encore un super moment.

12-04-15 Grimpe Mt Kuring Gai Aus (5)12-04-15 Grimpe Mt Kuring Gai Aus (11)

C’en est déjà terminé de cet article ’scalade. J’aurais bien souhaité en faire plus ici, mais il faut tenir compte de la volonté de chacun dans un groupe, et ne venir là juste que pour grimper….pfff, n’importe quoi!

Quoique…

F.

PS: Merci à Ewa, notre sponsor officiel et notre coach mental, pour ces magnifiques tenues.

09-04-15 Grimpe Mt Kuring Gai Aus (47)

Alone dans l’île du Sud

Une fois de plus, que de temps passé depuis notre dernier article. Mais bon bref, entre emploi du temps « chargé » et connexion défectueuse ou absente ou limitée ou hors de prix, nous avons moult excuses pour ce nouveau contre temps. Sans parler du bien que ça fait de se poser et de buller. Mais cette fois, on y va. C’est reparti et ça ne s’arrêtera pas de sitôt. Pour pouvoir continuer, de guerre lasse, nous avons franchement réduit  le format des photos afin qu’elle puissent être téléchargées. Mais du coup, plus possible de les voir en grand sans perte de qualité.

Dans le dernier épisode, nous avions lâchement abandonné nos compagnons pour prendre le ferry vers les côtes de l’île du Sud, Te Wai Pounamu en maori. C’est une île moins habitée, plus sauvage, plus montagneuse et donc plus touristique que celle du Nord.

14-03-15 premiers paysages de l'ile du sud  (7)

Les moules vertes sont une spécialité locale.

14-03-15 premiers paysages de l'ile du sud  (3)

Notre périple ici nous conduira à l’Abel Tasman NP, puis nous longerons la côte ouest pour descendre admirer les pancakes rocks. Là, deux options s’offraient à nous: le sud, ses glaciers et ses fjords, ou l’est avec de la grimpe et la visite de Christchurch au programme. Nous avons opté pour l’option deux car c’est celle qui nous aura fait le moins courir.

carte ile du sud

La première nuit de camping sera sauvage, en bord de rivière mais un peu gâchée par les « mouches qui piquent ».

14-03-15 Camping gratuit vers abel tasman np (1)

Abel Tasman fut un explorateur Hollandais du 17eme qui cartographia le Nord de l’Australie, et découvrit la Tasmanie et la Nouvelle Zélande. La mer séparant l’Australie de la N-Z porte ainsi son nom. De même que ce parc que nous avons parcouru en ce mois de mars 2015. C’est un magnifique parc surtout réputé pour son « track » (mix local entre trail et treck) en bord de mer. Nous avons décidé de n’en faire qu’une partie, sur deux jours. Il peut se faire en entier, en cinq jours, mais ce sera pour une autre fois. D’autant plus que je me traine un virus depuis quelques jours et que ce jour-là sera celui où j’aurais le moins de forces. Donc d’une rando initiale de 12km, nous descendons à 8km et nous ne ferons finalement que 5km avant de nous arrêter.

15&16-03-15 Abel Tasman NP (183) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (174) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (155)

Mais nous ne perdons rien, les enfants en profiterons pour batifoler dans la mer avec leur nouveau pote le cormoran. Et nous installerons un camp digne des meilleurs scouts dans un endroit paradisiaque et sans trop de « mouches qui piquent ».

15&16-03-15 Abel Tasman NP (128) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (123)

Au fil du chemin, nous avons la chance de voir se succéder les magnifiques paysages, une nature généreuse nous permet d’observer… des oiseaux surtout (les seuls mammifères présents sur l’île naturellement sont des chauves souris), et … des fougères, encore, mais on ne s’en lasse pas.

15&16-03-15 Abel Tasman NP (2) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (25) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (26) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (94) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (7) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (37) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (49) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (75)15&16-03-15 Abel Tasman NP (163) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (176) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (144) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (10)

Et voilà, Abel Tasman… Trop bien!

15&16-03-15 Abel Tasman NP (66)

Coup de coeur.

15&16-03-15 Abel Tasman NP (181)

Déjà repartis vers le Sud, nous passerons une nuit dans un camping près d’une zone ayant connu sa fièvre de l’or à une époque. Mouches qui piquent et drôle de poules sont au programme.

17-03-15 Wekas au camping vers pancake rocks (11) 17-03-15 Wekas au camping vers pancake rocks (20)

Les pancake rocks près de Punakaiki dans le Paparoa NP, d’étranges formations rocheuses calcaires, composées de multiples couches plus ou moins dures. La mer à marée haute s’engouffre et forme des « explosions et des geysers ». Nous n’y étions pas à marée haute, mais nous avons bénéficié d’une mer bien formée, ce qui a compensé.

17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (71)17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (41) 17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (49)
17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (72) 17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (75)17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (95) 17-03-15 Pancakes Rocks au Paparoa NP (102)

Là, nous mettons le cligno à gauche, direction sud-ouest vers Christchurch en passant par l’Arthur’s Pass. Après le passage du pont route-voie ferrée en bois, une baignade dans la rivière bien fraîche nous attend.

17-03-15 Vers Arthur's Pass (33) 17-03-15 Vers Arthur's Pass (28)

Nous nous installons près du lake Pearson, pour y passer la nuit. Une nuit qui sera glaciale. En effet, pour fêter la venue de l’automne, les températures sont descendues sous zero cette nuit-là. Et comme nous avions prévu de ne voyager qu’en été, nous ne nous attendions vraiment pas à ça. Heureusement, le paysage au réveil vient rattraper le coup.

17-03-15 Vers Arthur's Pass (17) 18-03-15 Camping glacial au lac Pearson (15)18-03-15 Camping glacial au lac Pearson (8)18-03-15 Camping glacial au lac Pearson (12)

Pour nous réchauffer, de la grimpe! Enfin! Depuis la Bolivie, ça commençait à faire long. Et pour se faire, un superbe terrain de jeu: Castle Hill.

18-03-15 Castel Hill Bouldering (75)18-03-15 Castel Hill Bouldering (71)

Un immense champs de blocs dans le cadre somptueux des Alpes du Sud. Sur ce calcaire, des centaines de « passages » (nom des voies en bloc), et une pelouse toute douce sous les blocs. Sans topo, nous y allons au pifomètre, quelques jolis mouvements seront proposés. Mais d’autres passages seront d’une trop grande difficulté. Un incontournable pour les amateurs de ce noble sport.

18-03-15 Castel Hill Bouldering (68) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (73) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (74) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (18) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (14) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (49) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (33) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (55)18-03-15 Castel Hill Bouldering (9)

Il y a aussi quelques petites arches, qui nous rappellent qu’il n’y a pas si longtemps, aux USA…

18-03-15 Castel Hill Bouldering (24) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (10) 18-03-15 Castel Hill Bouldering (8)

Enfin, le voyage n’est pas fini, et les souvenirs du début semblent être déjà si lointains!  Et ces quelques vaches qui ne se rendent même pas compte de la chance qu’elles ont de paître là! Les ignorantes!

18-03-15 Castel Hill Bouldering (3)

Après nous être bien amusés et abimés les mains, nous reprenons la descente en passant par Springfield. Uh! Des donuts!

Spingfield NZ (1)

Christchurch sera notre dernière visite Néo Zélandaise. C’est le point le plus au sud de notre périple. Et nous nous arrêterons là, le pôle étant inaccessible du fait de la saison trop avancée, dommage. Plus sérieusement, nous sentons bien que nous sommes bas, au sud, les températures ne dépassent pas les 15° et il pleut. Terrible! Si terrible que Camille et Helena resteront clouées au lit une journée durant. Entre le froid des montagnes et les virus qui trainaient… seul Arthur en aura réchappé… pour l’instant.

Nous prendrons quand même le temps de visiter la ville, côté Botanic Garden tout d’abord, après tout nous sommes dans la Garden City du pays.

19-03-15 Jardin botanique Christchurch (39)19-03-15 Jardin botanique Christchurch (38) 19-03-15 Jardin botanique Christchurch (33)19-03-15 Jardin botanique Christchurch (28) 19-03-15 Jardin botanique Christchurch (27) 19-03-15 Jardin botanique Christchurch (21) 19-03-15 Jardin botanique Christchurch (11)  19-03-15 Jardin botanique Christchurch (3)

Il y a même un Séquoia!

19-03-15 Jardin botanique Christchurch (6)

Puis côté ville maintenant. Du moins ce qu’il en reste. Elle a été complètement défigurée par des tremblements de terre qui se sont succédés entre 2010 et 2011 avec trop peu de temps entre les deux. Les bâtiments déjà fragilisés n’ont pas tenus et les tremblements ont entraîné des « liquéfactions du sol », qui ont poussé à la destruction de 50% de certains quartiers.

19-03-15 Visite de Christchurch (40)19-03-15 Visite de Christchurch (28) 19-03-15 Visite de Christchurch (29) 19-03-15 Visite de Christchurch (19) 19-03-15 Visite de Christchurch (16)

Dur, dur! Cependant la ville a gardé un certain dynamisme et sort petit à petit des décombres.

19-03-15 Visite de Christchurch (46) 19-03-15 Visite de Christchurch (42)19-03-15 Visite de Christchurch (39) 19-03-15 Visite de Christchurch (35) 19-03-15 Visite de Christchurch (15) 19-03-15 Visite de Christchurch (11)

Il y a même des ateliers vélo en libre service. Dédicace à papy Jan.

19-03-15 Visite de Christchurch (24)

La Nouvelle Zélande, si différente et si belle, est maintenant derrière nous. Le temps de rendre la voiture de location, et nous nous envolons vers Sydney.

Ciao, haere ra et à bientôt.

F.

Peñas.

28-01-15 vers Peñas, Bolivia (40)

Peñas. De prime abord, pas grand chose.

Et pourquoi d’ailleurs sommes-nous allés nous perdre là-bas?

Ah oui, ‘Climbing away’, falaises accessibles pour tous, surtout dans le secteur « colegio ».

« Pour dormir, le plus simple est de demander aux habitants le padre Antonio et sa paroisse “Nuestra Señora de la Natividad”, où les grimpeurs seront accueillis volontiers. Antonio, lui-même alpiniste réputé, est d’une grande générosité et très sympathique. Il est possible de lui emprunter du matériel si nécessaire. »

Peñas donc. Un tout petit village à mi-distance entre le lago Titicaca et La Paz. Pour s’y rendre, traverser de beaux paysages,comme il se doit, et prendre le bac à San Pedro de Ticina. Du moins, si vous n’avez pas peur.

28-01-15 vers Peñas, Bolivia (27) 28-01-15 vers Peñas, Bolivia (26) 28-01-15 vers Peñas, Bolivia (24) 28-01-15 vers Peñas, Bolivia (19)

Vous cherchez l’église et la Virgen. Ça y est, vous y êtes.

28-01-15 Grimpe à Penas (92) 30-01-15 Communauté Peñas Andreas crêpes (1)

Vous serez accueillis par Delia si le padre est en vadrouille sur La Paz. Elle vous dira qu’il n’y a pas de problèmes, vous montrera les dormitorios, et vous dira que la cena est servie à 19h00.

Comme il n’est que 14h00, vous vous direz que vous avez donc le temps d’aller grimpouiller. Et vous aurez bien raison. Surtout que l’orage menace alors autant en profiter tant que les falaises sont sèches.

Pour grimper, c’est par là. Du 4, du 5 et du 6 au programme. Il y a bien du 7 dans le coin mais, nan, pas aujourd’hui. Ici on grimpe sur trois roches différentes: du grès, du pouding et du calcaire. Trois matières très différentes pour trois grimpes très distinctes.

28-01-15 Grimpe à Penas (82) 28-01-15 Grimpe à Penas (79) 28-01-15 Grimpe à Penas (78) 28-01-15 Grimpe à Penas (80)

Arthur est là, coincé en haut du dièdre, plein centre sur la photo ci-dessus.

28-01-15 Grimpe à Penas (76) 28-01-15 Grimpe à Penas (75) 28-01-15 Grimpe à Penas (61) 28-01-15 Grimpe à Penas (54) 28-01-15 Grimpe à Penas (23) 28-01-15 Grimpe à Penas (15) 28-01-15 Grimpe à Penas (4)  28-01-15 Grimpe à Penas (1)

Et entre deux voies, rien le vaut un petit breack tablette installé sur son fauteuil naturel.

28-01-15 Grimpe à Penas (59)

Et pour rentrer, un petit détour par l’arrière pays afin d’admirer la cordillera toute enneigée de plus haut. Nous en profitons aussi pour jouer avec la lumière du soleil couchant. Enfin, on peut en profiter pour recommander nos âmes au Très Haut, en descendant par le calvaire. Après tout, nous sommes à plus de 4000m, ça nous rapproche déjà pas mal.

28-01-15 Rando J1 Peñas (67) 28-01-15 Rando J1 Peñas (75) 28-01-15 Rando J1 Peñas (63) 28-01-15 Rando J1 Peñas (28) 28-01-15 Rando J1 Peñas (64) 28-01-15 Rando J1 Peñas (59) 28-01-15 Rando J1 Peñas (33) 28-01-15 Rando J1 Peñas (22) 28-01-15 Rando J1 Peñas (20) 28-01-15 Rando J1 Peñas (15)

De retour à la communauté « Manos abiertas », juste à temps pour le dîner. Nous faisons connaissance avec le padre. Il nous fait l’honneur de manger avec nous. J’ai repris des pâtes, je n’aurais pas dû. Je finis avec le ventre explosé. C’est que nous n’avons plus l’habitude des repas à l’européenne. Et comme le padre est italien, ici le standard est européen. Des pâtes, des vraies, importée expressément d’Italie.

Ça fait 5 ans qu’il est installé à Peñas. Il espère faire du village un centre touristique: escalade, randonnée, alpinisme (il y a des sommets à plus de 6000m dans le coin), voile. Ceci afin de montrer à la population locale qu’il y a de l’intérêt à rester vivre ici. Il vise surtout les jeunes qui ne pensent qu’à une chose: partir à la capitale. Il en profite aussi pour offrir le gîte et le couvert à de jeunes déshérités du village. En échange, ils donnent un coup de main pour retaper le clocher de l’église ou autres choses. Et au final, il fait marcher son piston pour les inscrire dans des écoles, lycées pro etc.

Comme le dit la vieille dame qui tient une des tiendas du village:  » El Padre Antonio? Es un angel! »

30-01-15 Communauté Peñas Andreas crêpes (7) 29-01-15 J2 Peñas Commuaute Virgen de Navidad (3) 29-01-15 J2 Peñas Commuaute Virgen de Navidad (4) 29-01-15 J2 Peñas Commuaute Virgen de Navidad (1)

Le lendemain, rando le matin, avec le chien de la communauté, Kamasa, nous guidant, et son pote le squatteur, sans nom pour le moment. Ruines, peintures rupestres, paysages (Titicaca d’un côté, cordillera enneigée de l’autre) et faune sont au programme. La rando n’est pas énorme, mais vu l’altitude, cela suffit amplement.

29-01-15 Communaité Peñas (7) 29-01-15 Rando J2 Penas (197) 29-01-15 Rando J2 Penas (205) 29-01-15 Rando J2 Penas (179) 29-01-15 Rando J2 Penas (181) 29-01-15 Rando J2 Penas (195) 29-01-15 Rando J2 Penas (193) 29-01-15 Rando J2 Penas (191) 29-01-15 Rando J2 Penas (190) 29-01-15 Rando J2 Penas (184)29-01-15 Rando J2 Penas (185) 29-01-15 Rando J2 Penas (177) 29-01-15 Rando J2 Penas (176)  29-01-15 Rando J2 Penas (146) 29-01-15 Rando J2 Penas (174)29-01-15 Rando J2 Penas (152) 29-01-15 Rando J2 Penas (145) 29-01-15 Rando J2 Penas (139) 29-01-15 Rando J2 Penas (127) 29-01-15 Rando J2 Penas (98)29-01-15 Rando J2 Penas (101) 29-01-15 Rando J2 Penas (113)

Au retour d’une telle balade, de bon hamburgers végétariens sont les bienvenus. Surtout que nous avons raté l’heure du repas.

29-01-15 J2 Peñas Commuaute Virgen de Navidad (7) 29-01-15 J2 Peñas Commuaute Virgen de Navidad (6)

Et comme le temps n’est pas de la partie, pas de grimpe pour l’aprem. Tant pis, je grimpe quand même dans le clocher pour donner un coup de main au travaux.

Au menu du soir, un repas typique local, avec… des pommes de terre, de la viande et le fromage du coin. Humm! Muy muy rico.

29-01-15 Communaité Peñas (3) 29-01-15 Communaité Peñas (4)

Et en guise de digestif, l’eau de vie au génépi local, faite maison.

29-01-15 Communaité Peñas (2) 29-01-15 Communaité Peñas (1)

« Bon, demain, à nous! Nous vous faisons des crêpes, promis! » Après tout, nous ne sommes pas loin du mardi gras, et il y a des carnavals partout dans le coin.

30-01-15 Communauté Peñas Andreas crêpes (22) 30-01-15 Communauté Peñas Andreas crêpes (17)30-01-15 Communauté Peñas Andreas crêpes (18)

Le résultat ne fut pas exactement celui escompté, mais allez faire des crêpes avec du lait en poudre, vous aussi hein, on en rediscute après. Non mais. Heureusement que j’ai reçu l’aide du petit chef local, certainement futur étoilé au Michelin. il est aussi maçon entre deux crêpes.

30-01-15 Communauté Peñas Andreas crêpes (6)

Un vrai couteau suisse!

Pour conclure, car il est déjà temps de s’en aller; ce passage à Peñas fut un vrai bonheur. Bien qu’il se défende d’être un ange en prétendant que le diable aussi en fut un en son temps, le padre Antonio et sa communauté sont comme leur église. L’extérieur ne paye pas de mine, de l’adobe attaquée par les pics, une architecture très simple. Mais l’intérieur est très riche: d’argent et d’or.

 Ainsi quand nous demandons comment les dédommager, la réponse est évidemment: « Nada y basta! Ah si! Juste, faites connaitre notre communauté et faites venir du monde. »

On ne le dira donc jamais assez:

28-01-15 vers Peñas, Bolivia (40)

J’espère que maintenant c’est mission accomplie.

F.