Le Québec 2

De Saguenay à Val Jalbert en causant sur les québécois et leurs paysages.

La partie Nord de notre voyage, avec le temps qui va avec. Mais heureusement marqué par la gentillesse et la bonne humeur des québécois et la beauté des paysages.

Comme nous avons été matinaux pour voir les baleines, nous avons le temps d’aller jusqu’à Saguenay (la ville) pour y faire un peu de grimpe. Enfin !!! La route traverse de très beaux paysages enfin vallonnés ; nous n’avions pas vu de vrai relief depuis la sortie du Dakota. Dans chaque creux de colline, un lac. Au bord de chaque lac, des gens qui se sont aménagés leur petit paradis.

13-09-14 Le long du Saguenay (2)

Et qui d’ailleurs préparent l’hiver avec ardeur. Cet hiver risque encore d’être rude car « quand homme blanc couper beaucoup de bois… Hiver rude. Hugh ! ».

Arrivé au sommet des falaises, je coupe le contact pour entendre les premières gouttes de pluie d’une averse qui durera ensuite toute la nuit. Grrr !!! Pas encore pour cette fois. Dommage, les voies promettaient (bien équipées) et le caillou était joli (un granite rose).

13-09-14 Saguenay (6)

Mais sous la pluie et par moins de 10°C, bof, bof. Nous avions pourtant tout bien fait : bloquer cette fin de journée et le lendemain pour l’escalade, repérer les accès, varier les grimpes et…flûte ! Ce ne sera toujours pas pour cette fois. Prochain spot : les Red River Gorges dans les Appalaches. Nous avons prévu 4 jours pour grimper, il y en aura bien un de valable ! Croisons les doigts.

Nous jetons donc la sortie escalade dans les eaux glacées du fjord et nous dirigeons vers le lac St Jean et son village fantôme : Val Jalbert.

En n’oubliant pas, bien sûr, de bien nous arrêter aux… Arrêts (Québec oblige).

13-09-14 Saguenay 4 stops

F.

Val Jalbert est un village de compagnie, ce qui veut dire qu’il est né et s’est développé à cause, pour et autour d’une usine.

14-09-14 Val Jalbert (2)

En l’occurrence, une pulperie. Les besoins en papier journal de la fin du XIX° siècle ont décidé un industriel à installer une usine dans ce coin du Canada, proche des voies de navigation, au milieu d’une forêt sans bornes, au pied d’une chute d’eau qui approvisionnera en électricité (et en force motrice) l’usine … et le village. Car en parallèle, en 1901 est construit le village qui hébergera les ouvriers et leur famille, organisé autour de l’école et de l’église. Très moderne pour son temps, Val Jalbert offrait des commodités que les habitants voisins jalousaient : électricité, eau courante, WC intérieurs, tapisserie à la mode, loyers bas, bois de chauffage bon marché, services à proximité.

14-09-14 Val Jalbert (57)

14-09-14 Val Jalbert (35) 14-09-14 Val Jalbert (28) 14-09-14 Val Jalbert (20) 14-09-14 Val Jalbert (24) 14-09-14 Val Jalbert (18) 14-09-14 Val Jalbert (13) 14-09-14 Val Jalbert (6) 14-09-14 Val Jalbert (12)

L’industrie de la pulpe dut faire face aux impitoyables lois du marché dans les années 20 et l’usine fermant, les villageois quittèrent la région. Val Jalbert devint alors un village fantôme.

14-09-14 Val Jalbert (37)

Remis au goût du jour dans les années 60 comme attraction,le village est rénové seulement à partir des années 1990.

Fin du paragraphe historique. Le Canada ayant été peuplé tardivement, son histoire est toute neuve comparée aux millénaires qui ont marqué notre Europe. ‘Scusez !

C’est en tous cas à partir de là que le tourisme s’est développé et qu’on peut s’immerger dans la vie des gens de l’époque. Epoque brève et bien délimitée dans le temps : les années 20. Les reconstitutions sont très bien faites, notamment le spectacle immersif, dans l’usine, vraiment bluffant dans un coin si reculé. Les explications de fabrication de la pâte à papier sont claires, malgré l’accent québéquois très… terroir. Des acteurs costumés animent la visite de leurs anecdotes.

Le vallon où tombe la chute d’eau vaut à lui seul le détour et un téléférique permet une vue générale sur le lac St Jean et l’accès au sommet de la chute (plus haute que celle du Niagara! Une de plus!). On peut aussi y voir comment le  bois était acheminé par la rivière jusqu’à l’usine.

14-09-14 Val Jalbert (52)

14-09-14 Val Jalbert (43)

14-09-14 Val Jalbert (39)

En somme, j’ai beaucoup apprécié cette journée, la plus septentrionale de notre tour du monde ! Si vous passez par là un jour, obligé,  arrêtez-vous !

Après ça, nous bifurquons vers le sud et nous terminons par une journée consacrée à la détente au bord d’une rivière où nous nous essayons à la pêche -sans trop de succès-, au tricot, … du plein air à des températures plus clémentes, bien à propos !

14-09-14 Val Jalbert (19)

15-09-14 au bord de la St Maurice pêche piq niq bbq (19) 15-09-14 au bord de la St Maurice pêche piq niq bbq (3) 15-09-14 au bord de la St Maurice pêche piq niq bbq (1)

Après Trois Rivières où nous dégotons les meilleures tomates d’Amérique du Nord, nous nous approchons  de la frontière.

16-09-14 Trois Rivières Bécancourt (7) 16-09-14 Trois Rivières Bécancourt (6) 16-09-14 Trois Rivières Bécancourt (2) 16-09-14 Trois Rivières Bécancourt (1) IMG_4454 IMG_4459

Eh oui, il va bien nous falloir quitter le Québec, un peu à regrets il faut dire, mais avec la perspective d’atteindre la saison que nous avions planifiée au départ : l’été ! Ce petit hiver inattendu aurait pu précipiter l’ « été indien » canadien, malgré le calendrier (mi septembre). Cela s’est joué à 2 semaines ! Hélas, nous n’avons pas le temps de l’attendre, notre visa aux USA expire le 8 octobre et tant de miles restent à faire !

H.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>