Les Oiseaux de Nouvelle Zélande.

fr.pdf24.org    Envoyer l\\\'article en PDF   

La Nouvelle Zélande est une(deux) grande(s) île(s) isolée(s). Cette situation fait que les espèces l’ayant colonisée ont évolué différemment de celles dont elles étaient originaires. Cela nous donne un pays avec 80% de sa biodiversité qui est endémique. Ainsi notre traversée de ces îles nous aura impressionnés pour ça. Se réveiller le matin sous des arbres qui n’existent qu’ici avec des chants d’oiseaux uniques, c’est ce que l’on peut appeler l’exotisme.

OISEAUX

Ce petit article ne concernera que les oiseaux que nous avons eu la chance de croiser ici. Une petite exception pour le kiwi, le surnom des habitants N-Z, que nous n’auront pas eu la chance de voir autrement qu’empaillé au musée.

13-03-15 Wellington et son musée Te Papa (44)

Il faut dire que nous n’avons pas mis toutes les chances de notre côté.

Bon, c’est parti!

MER

On commence par les oiseaux marins ou côtiers, sûrement les plus répandus car comme cela va de soi, une île… c’est entouré d’eau.

C’est sûr, ce n’est pas le plus exotique: le goéland, ici il est dominicain. C’est la « grande mouette », comme il nous arrive souvent de les confondre. C’est un oiseau côtier, pêcheur qui vit en gang et chaparde dans les sacs, parfois. Il y en a un qui nous a volé un papier de snickers. Obligé de nager dans l’eau fraîche avec de la fièvre pour aller le récupérer. Grrr.

04-03-15 Long Bay RP Pic nic Bain (4) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (79)

Sa petite cousine la mouette, ou plutôt ses cousines les mouettes: mouette de Buller, mouette argentée, mouette à tête noire. Elles ne manquent pas ici, et vivent elles aussi en gang.

04-03-15 Long Bay RP Pic nic Bain (48) 08-03-15 Hahei Beach (38)

Et quand différents gangs se croisent… Eh bé rien en fait. Mais ça fait une jolie photo.

08-03-15 Hahei Beach (30)

Dos noir et ventre blanc: vous pensez comme moi au pingouin? Eh bien non, même s’il y en a, on nous l’a assuré.

14-03-15 Marine drive près Wellington (11)

Je me suis même fait berner en pensant en voir, du coin de l’oeil en roulant. Il s’agit en fait du cormoran pie. Un drôle d’oiseau d’eau qui ne flotte quasiment pas. Heureusement, puisqu’il passe son temps en apnée à chasser poissons et crustacés. L’ami idéal pour notre aquaman.

08-03-15 Bays of Hahei (5) 08-03-15 Bays of Hahei (7)15&16-03-15 Abel Tasman NP (128)

TERRE – DE LA-BAS.

Du côté terrestre, ce pays n’est pas en reste. Nous commencerons par les importés. Et par un classique: la poule. Poulette ou poupoule pour les plus intimes. Elle fréquente les stades de rugby.  Nous lui soupçonnons des origines du vieux continent. Se nourrissant essentiellement de cassoulet, elle est, le plus souvent, accompagnée de son gang, elle aussi.

07-03-15 BQE Stadium (35)

Le moineau, ou assimilé, comme à la maison.

05-03-15 Whangarei Falls (36)

Les canards. Partout, de toutes les formes et dans toutes les positions. Impossible de s’installer pour pique-niquer sans qu’ils viennent nous assiéger avec leurs copines les mouettes.

05-03-15 Whangarei Falls (37) 05-03-15 Whangarei Falls (11) 06-03-15 Journée à Urupukapuka (124) 06-03-15 Journée à Urupukapuka (126)

Non, mais, t’en fo…rais moi du canard! En magret ou laqué ! Merci.

04-03-15 Long Bay RP Pic nic Bain (2)

La pie ou plutôt magpie pour les locaux. Elle a pris de la taille et du poids par rapport à chez nous. Elle semble avoir changé de costume aussi.

05-03-15 Magpie christchurch (11)

Et enfin, un oiseau importé de Californie. C’est le trait d’union entre notre départ et maintenant: la famille Quail. Le papa, la maman et les bébés. Ils sont passés entre nous comme si de rien n’était.

15&16-03-15 Abel Tasman NP (54) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (42) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (53)

Il y a aussi nos oziaux à nous. Mais ceux-là sont migrateurs. Ils repartiront bientôt.

18-03-15 Camping glacial au lac Pearson (22)

Enfin, vient cet oiseau vert à lunettes. Le Sylvereyes, bien qu’ originaire de la proche Australie, il a migré ici tout seul comme un grand. Même si en fait, il est tout petit et tout mignon.

15&16-03-15 Abel Tasman NP (25) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (26) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (23)

TERRE – d’ICI

Maintenant, les oiseaux vraiment d’ici pour nous, ceux de l’autre côté. Même si parmi tous ceux présentés précédemment, ce sont souvent des versions locales que nous avons vu.

Tout d’abord, le petit fou, voletant dans tous les sens et si difficile à capturer « sur la pellicule »: Le Fantail ou rhipidure à collier. C’est le préféré de pas mal de visiteurs. C’est le sympa du groupe.

05-03-15 Canopy walkway Whangarei (43) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (2)

C’est un petit insectivore, nous l’avons vu partout; c’est le croisement entre le rouge-gorge, l’hirondelle la pie et le paon.

10-03-15 Wai o Tapu Wonderland (53) 15&16-03-15 Abel Tasman NP (4)

Le Weka, autre volatile du coin à mi-chemin entre le kiwi et la poule. Nous l’avons croisé dans un camping, à la recherche d’un p’tit dej’ facile.

17-03-15 Wekas au camping vers pancake rocks (15) 17-03-15 Wekas au camping vers pancake rocks (3)

Le gros balèze: le Kéa. C’est un genre de cacatoès alpin. Nous l’avons croisé en bord de route sur Authur’s Pass. C’est un roublard capable de vous arracher les caoutchoucs des portières ou de vous ouvrir le sac à main. Désolé pour les photos bof bof, notre appareil est sur le point de devenir obsolète et nous ne le savons pas encore (voir dans les prochains épisodes).

17-03-15 Vers Arthur's Pass (11) 17-03-15 Vers Arthur's Pass (7)

Et pour finir, le tùi. Vous l’aviez déjà croisé dans le premier article sur la Nouvelle Zélande. C’est cet oiseau qui a une couleur métallisée, et qui chante… très spécialement.

06-03-15 Journée à Urupukapuka (35)

Et pour illustrer l’importance des bêtes à plumes ici: les billets et pièces.

Monnaie NZ

Il ne manque que l’essentiel, le plus envoutant ou le plus drôle parfois : les chants! Désolés, mais côté prise de sons nous ne sommes pas équipés. Heureusement, avec YouTube et le nom des bestioles vous devriez pouvoir assouvir toute curiosité ornithologique.

Pour conclure, tous ces oiseaux sont souvent, hélas, en danger. N’ayant pas eu de prédateur pendant des millénaires, ils ne se méfient pas de ceux que nous avons importés. Ils ont même souvent perdu la faculté de voler. Heureusement le gouvernent en a conscience et essaye de faire quelque chose. Nous croisons les doigts.

F.

PS: le petit ………………? a perdu son nom. Si quelqu’un en a une idée, il est prié de le ramener à l’accueil. Merci.

18-03-15 Camping glacial au lac Pearson (4)

Un moineau? Ébouriffé suite à une longue nuit glaciale? Pit-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *